UA-78112543-1

  • Conversion de la pension d'invalidité en pension vieillesse à l'âge légal de départ à la retraite

    Conversion de la pension d'invalidité en pension vieillesse à l'âge légal de départ à la retraite

     

     

    La pension d’invalidité du régime général et des régimes assimilés prend fin à l’âge légal de départ à la retraite (60 ans  pour les assurés nés avant le 1er juillet 1951, entre 60 ans et 4 mois et 62 ans pour ceux nés après, selon leur date de naissance) et est remplacée par une pension vieillesse allouée en cas d’inaptitude au travail sauf si vous souhaitez continuer d’exercer une activité professionnelle et que vous vous y opposez dans la limite de l’âge d’obtention de la retraite à taux plein.

     

    Au cours du dernier trimestre précédant l’âge légal de départ à la retraite du titulaire d’une pension d’invalidité, les CPAM expédient en même temps que la demande de retraite, une déclaration d’opposition. Trois situations sont alors envisageables selon que vous :

     

    • répondez et demandez la liquidation de vos droits
    • votre pension de retraite vous est alors versée le premier jour du mois suivant l'age condition de votre départ légal à la retraite

     

    • vous opposez au remplacement de votre pension d’invalidité par la pension de vieillesse allouée en cas d’inaptitude au travail
    • votre pension de retraite ne sera alors liquidée que lorsque vous en ferez la demande
    • ou ne donnez aucune suite à la correspondance qui vous est adressée par la caisse
    • votre pension de vieillesse est alors liquidée pour ordre mais ne sera versée qu’à compter du 1er jour du mois suivant celui au cours duquel vous produirez une pièce justificative de la cessation de votre activité professionnelle.

     

    Dans tous les cas, la pension d’invalidité est supprimée à compter du 1er jour du mois qui suit le l’âge condition de départ à la retraite de son titulaire.

     

     
     

     

  • Premiers résultats de l'enquête

    Être aidant et travailler"

    Premiers résultats de l’enquête effectuée par le Groupe Macif, l’UNAF, l’université Paris-Descartes et la Sorbonne Paris –Cité.

    Cette enquête, qui visait à mieux appréhender les besoins des aidants exerçant une activité professionnelle, souligne qu’il est nécessaire de trouver de nouvelles pistes pour améliorer les conditions de conciliation entre emploi et aide.

     

    Quelques chiffres extraits du rapport ex abrupto : ( Pdf, 19 pages. )

    • 15% de la population active est aidant.
    • Il s’agit plutôt de jeunes femmes,
    • L’aide est apportée pour 25% à des enfants.
    • Dans certains cas le travail apparait comme un répit
    • Souvent les aidants « prennent sur eux »
    • L’’aide n’est certainement pas sans conséquences sur l’état de santé des aidants.

    Source : http://www.aveclesaidants.fr/wp-content/uploads/2015/10/r...

  • un guide pour la scolarisation des enfants

    En accord avec les pouvoirs publics la MAIF a édité un Guide pour la scolarisation des enfants et adolescents en situation de handicap, car comme cela a été dit et redit, la scolarisation des élèves handicapés constitue une priorité nationale.

    Depuis la mise en œuvre de la loi du 11 février 2005 et même avant, de réels progrès ont été effectués mais il reste encore beaucoup à faire même si et peut-être même parce que le nombre d'élèves accueillis dans les écoles et les établissements scolaires a connu une augmentation significative.

    Ce guide est téléchargeable en version PDF : en cliquant ici ou sur la photo ci-jointe. Ce document sont aussi disponibles en PDF et en version adaptée (caractères agrandis, Braille ou audio sur CD).

    On y trouve par exemple, mais nous ne pouvons pas tout citer ici, des informations sur : Les aides aux familles, le parcours de formation personnalisé, les auxiliaires de vie scolaire, les matériels pédagogiques adaptés, les aménagements pour les examens et concours, l’enseignement à distance, les élèves hospitalisés ou convalescents, les sorties et les voyages scolaires, les stages en entreprise, les aides spécifiques pour la petite enfance, l’accès aux études supérieures  ainsi que de nombreuses références et adresses …