UA-78112543-1

15/01/2016

PLAN EMPLOI: Les priorités des Associations de lutte contre l'exclusion

Les associations de lutte contre l’exclusion et de défense des chômeurs saluent la volonté du Président de la République de lancer une nouvelle action d’ampleur pour favoriser l’emploi et lutter contre le chômage.

Face à l’augmentation de la pauvreté et du chômage de longue durée, les associations qui accompagnent et emploient des personnes en situation de précarité interpellent le Président de la République, par une lettre ouverte, pour que les plus précaires et les personnes les plus éloignées de l’emploi soient les premiers bénéficiaires de ce plan d’action.

Les associations signataires pointent 4 priorités :

  • Les formations des demandeurs d’emploi qui seront proposées doivent être adaptées et accessibles aux moins qualifiés. Pour que ces formations soient les plus utiles possible dans la recherche d’emploi, les associations considèrent qu’elles doivent être suffisamment longues (400h) pour permettre l’accès à une qualification mais aussi favoriser la capacité d’adaptation des personnes à différents métiers.
  • Un autre facteur facilitant le retour à l’emploi semble souvent éludé : la résolution des problèmes sociaux périphériques qui freinent l’accès à l’emploi (mal-logement, absence de solutions de garde d’enfants, problèmes de santé…). C’est donc l’ensemble des politiques publiques qui doivent faciliter le retour à l’emploi, par un travail interministériel, pour lever ces blocages.
  • L’accès à l’emploi implique des offres de postes suffisantes. L’insertion par l’activité économique qui créé des activités dans des secteurs innovants ou d’intérêt général et qui accompagne la remise en emploi des plus fragiles doit être soutenue dans ce plan d’action.
  • Enfin, le Compte Personnel d’Activité doit être créateur de droits et accessible aux personnes qui ont été, du fait de la crise économique, durablement exclues du marché de l’emploi.

Elles demandent donc au Président de la République d’intégrer ces propositions dans son action contre le chômage et d’associer les associations de solidarité à sa mise en œuvre.

Les commentaires sont fermés.