UA-78112543-1

Soutien familial ou présence parentale

Congé de proche aidant ou congé de soutien familial, quelle différence avec le congé de présence parentale ?

Le premier est accordé pour aider un proche très dépendant du fait d’un handicap ou de son âge. Le second est prévu pour permettre d’assister un enfant de moins de 20 ans, handicapé ou gravement malade dont l’état nécessite une présence soutenue. Il est consenti à tout salarié sans condition d’ancienneté ce qui n’est pas le cas du congé de soutien familial qui nécessite au moins 2 ans d’ancienneté dans l’entreprise.

En matière de durée, le congé de soutien familial est limité à 3 mois renouvelable sans excéder un total de 12 mois dans la carrière professionnelle du bénéficiaire. Quant à la présence parentale, elle peut aller jusqu’à 310 jours ouvrés  sur une période de 3 ans pour un même enfant.

Ces deux congés spéciaux ne donnent droit à aucune rémunération, mais la présence parentale ouvre droit, selon la situation familiale,  à l’AJPP (Allocation journalière de présence parentale)  versée par la Caisse d’allocations familiales pour une durée maximale de 3 ans.

Pour en savoir davantage sur l’AJPP : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15132

Les commentaires sont fermés.