UA-78112543-1

- Page 2

  • Colloque "Recherche et accessibilité : des applications pratiques dans les transports" - 21 novembre 2016

    La Délégation ministérielle à l’accessibilité (DMA), le Centres d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement (CEREMA), l'Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux (IFSTTAR) et le Groupement des autorités responsables de transport (GART) organisent le 21 novembre 2016 à La Défense, dans l'auditorium de la Tour Séquoia le colloque :

    "Recherche et accessibilité : des applications pratiques dans les transports"image_colloque_DMA_cle5b2de8-764a3-e9414.png

     

    Programme du colloque du 21 novembre 2016 "Recherche et accessibilité : des applications pratiques dans les transports" (PDF, 259 KO).

     

    Après un rappel sur le Droit Européen des passagers en matière d'accessibilité, deux tables rondes "opérationnelles" sont proposées :

    - les bases de données et l'information voyageurs : les calculateurs d'itinéraires

    Les avancées en matière d'accessibilité ne serviront que si elles sont portées à la connaissance des utilisateurs.

    Le STIF présentera à partir de ces outils un calculateur d'itinéraire à l'échelle régionale intégrant l'accessibilité disponible à partir de fin novembre.

    - la gouvernance pour l'aménagement des arrêts et des espaces

    A partir du guide de l'AFNOR, un débat évoquera les difficultés à travailler à plusieurs.

     

    Ce colloque est gratuit. Les premiers inscrits seront les premiers servis.

    Les inscriptions (nom, prénom, organisme) se font via le mail suivant : dma.sg@developpement-durable.gouv.fr

  • Parcours scolaire et handicap

    Au mois d’octobre la DEPP (Direction de l’Evaluation, de la Prospective et de la Performance) a publié un rapport  (Pdf, 4 pages) sur les parcours à l’école primaire des élèves en situation de handicap.

    Le développement plutôt technique, voire même ardu, nous apprend schémas à l’appui que :

    • Alors que la plupart des élèves de dix ans entrent en CM2, moins d’un élève en situation de handicap sur quatre parvient à ce niveau à cet âge.
    • La reconnaissance du handicap, marquée par le PPS*, ne se fait pas dès l’entrée à l’école.
    • L’école maternelle est perçue comme un lieu de socialisation plutôt qu’un lieu d’apprentissage
    • 6 élèves sur 10 présentant des troubles intellectuels ou cognitifs sont scolarisés en CLIS** à 10 ans
    • 4 élèves sur 10 scolarisés en EMS le sont depuis plus de 5 ans.

    Ndlr : Difficile de tout lire si l’on n’est pas un spécialiste, mais c’est quand même bon à savoir.

    *Le PPS (Projet Personnalisé de Scolarisation) définit les modalités de déroulement de la scolarité répondant aux besoins particuliers des élèves présentant un handicap

    **Les CLIS (classes pour l'inclusion scolaire) permettent l'accueil dans une école primaire ordinaire d'un petit groupe d'enfants (12 au maximum) présentant le même type de handicap. On parle maintenant d’ULIS (Unités Localisés pour l’Inclusion Scolaire)

    Rappel : les 25-26 et 27 novembre prochains se dérouleront à Arcachon nos journées nationales de parents d’enfants en situation de handicap (JNP) ? Vous pouvez télécharger le programme et vous inscrire en haut à droite des cet écran, jusqu'au 17 nonvembre