UA-78112543-1

FAMILLES

  • Des vacances pour tous, du répit pour les aidants

    Du répit en famille du coté de VICHY, ça vous dit ? – Oui ? Alors prenez le temps de lire le communiqué ci après et de suivre ses liens.

    « L'association APFDP-Les Bruyères a pour vocation l'aide et le soutien aux personnes en situation de dépendance (handicap, maladie, âge...) ainsi que leurs aidants.

    Dans ce cadre  nous  (ADPF) avons créé un village de répit et de vacances à BRUGHEAS (près de vichy) conçu pour des vacances ou séjours au bénéfice de personnes dépendantes (quelle que soit l’origine de cette dépendance) et de leurs accompagnants, familiaux ou professionnels.
    Notre structure labellisée tourisme et handicap (http://www.tourisme-handicaps.org/) et nos auxiliaires de vie présentes sur le site permettent une accessibilité et un accompagnement personnalisé pour tous.

    Par ailleurs nous sommes également agréés ANCV - Séniors en Vacances (http://www.ancv.com/seniors-en-vacances) et CAF - VACAF (https://www.vacaf.org/).

    Nous proposons des séjours individuels (familles) ou en groupe (associations, EHPAD, MAS, FAM, IME, ESAT …). C'est pourquoi nous venons vous présenter nos services et les possibilités que nous pouvons proposer aux familles et résidents de structures.
    Vous pouvez visiter nos sites internet pour en savoir plus :
        -    http://www.fondation-denisepicard.org
        -    http://lesbruyeres.centrederepit.org
    Nous sommes à votre disposition pour vous expliquer plus en détail le fonctionnement de nos structures.
    En vous souhaitant bonne réception, recevez nos cordiales salutations."

  • Parcours scolaire et handicap

    Au mois d’octobre la DEPP (Direction de l’Evaluation, de la Prospective et de la Performance) a publié un rapport  (Pdf, 4 pages) sur les parcours à l’école primaire des élèves en situation de handicap.

    Le développement plutôt technique, voire même ardu, nous apprend schémas à l’appui que :

    • Alors que la plupart des élèves de dix ans entrent en CM2, moins d’un élève en situation de handicap sur quatre parvient à ce niveau à cet âge.
    • La reconnaissance du handicap, marquée par le PPS*, ne se fait pas dès l’entrée à l’école.
    • L’école maternelle est perçue comme un lieu de socialisation plutôt qu’un lieu d’apprentissage
    • 6 élèves sur 10 présentant des troubles intellectuels ou cognitifs sont scolarisés en CLIS** à 10 ans
    • 4 élèves sur 10 scolarisés en EMS le sont depuis plus de 5 ans.

    Ndlr : Difficile de tout lire si l’on n’est pas un spécialiste, mais c’est quand même bon à savoir.

    *Le PPS (Projet Personnalisé de Scolarisation) définit les modalités de déroulement de la scolarité répondant aux besoins particuliers des élèves présentant un handicap

    **Les CLIS (classes pour l'inclusion scolaire) permettent l'accueil dans une école primaire ordinaire d'un petit groupe d'enfants (12 au maximum) présentant le même type de handicap. On parle maintenant d’ULIS (Unités Localisés pour l’Inclusion Scolaire)

    Rappel : les 25-26 et 27 novembre prochains se dérouleront à Arcachon nos journées nationales de parents d’enfants en situation de handicap (JNP) ? Vous pouvez télécharger le programme et vous inscrire en haut à droite des cet écran, jusqu'au 17 nonvembre

  • Nous attendons vos témoignages !

    Nous attendons vos témoignages !

    marie-pierre.morel@apf.asso.fr

     

    Transporter un enfant handicapé en voiture est une situation souvent compliquée...

    Adaptation Carony Kids.jpg

    Il peut être installé sur le siège de la voiture dans un siège auto, sur un rehausseur, ou seulement avec la ceinture de sécurité du véhicule. Il peut rester assis dans son fauteuil roulant, voire sa poussette, dans un véhicule conçu pour cela, sous certaines conditions.

    Vous éprouvez des difficultés à choisir ou à utiliser les produits grand-public ou spécialisés. Ou votre enfant voyage dans une situation inconfortable et vous ne le trouvez pas bien protégé. Ou encore, le véhicule qui le transportait a été accidenté, avec ou sans conséquence pour votre enfant.

    Faites-nous part de votre expérience. Ces informations seront utiles à l’élaboration d’un guide sur "la sécurité automobile des enfants handicapés."

    Merci d'adresser vos remarques et témoignages à Marie Pierre Morel  marie-pierre.morel@apf.asso.fr