UA-78112543-1

04/07/2016

Du nouveau en matière de protection des personnes vulnérables

Depuis le début de l’année, la loi prévoit un nouveau régime de protection : l’habilitation familiale. Nous l’évoquerons dans le prochain BIP* à paraître dans le courant du mois de juillet.

Mais si d'ores et déjà vous pensez etre concernés vous pouvez retrouver les principales possibilités de protection actuellement offertes en suivant le lien : http://vos-droits.apf.asso.fr/  (en date du 28/04 (Réf 15) ou plus simplement  en cliquant ci après sur :Vos droits . Vous retrouvez ce lien en permanence sur notre blog,en haut à droite : Site juridique. 

  • L'abus de faiblesse
  • La curatelle 
  • Le mandat de protection future
  • La mesure d'accompagnement judiciaire
  • La mesure d'accompagnement social personnalisé
  • La procuration 
  • La sauvegarde de justice
  • Le surendettement
  • La tutelle
  • L'habilitation familiale

Vous pouvez aussi consulter :

http://www.notaires.paris-idf.fr/protection-des-personnes...

 

* BIP est notre bulletin d'information des parents d'enfants handicapés moteur avec ou sans troubles associés. Il est gratuit et parait tous les 3 mois. Pour s'abonner, il suffit d'écrire à : gn.parents@apf.asso.fr en précisant si vous souhaitez la formule postale ou électronique. Il est à destination des parents, des professionnels et plus généralement des établissements

#2017Agirensemble : découvrez l'animation vidéo...

et contribuez sur 2017agirensemble.fr ! en cliquant sur le lien en dessous!

 

https://youtu.be/1DKT2UWdspk

Projet de loi travail : l’Agefiph interpelle les parlementaires et le gouvernement

3313007451.jpgDans un communiqué, l’Agefiph attire l’attention des parlementaires et du gouvernement sur les difficultés que pose, à ce stade, la traduction opérationnelle de l’article 43 ter du projet de loi travail.

En effet, cet article vise à modifier les dispositions du code du travail portant sur les organismes de placement spécialisés (OPS) dans l’insertion professionnelle des personnes handicapées en élargissant leurs missions au champ du maintien dans l’emploi.

De fait, il impacte directement l’action de l’Agefiph et son positionnement.

L’Agefiph  sollicite donc une rencontre de toute urgence et demande à disposer d’un délai au 1er janvier 2018 pour une mise en œuvre garante de l’intérêt des entreprises et des personnes handicapées en matière d’accompagnement vers et dans l’emploi.

Pour lire le communiqué complet, cliquez ici